Notre impact

Ils l’appellent l’effet Sesame Street. C’est ce qui se passe quand vous combinez le pouvoir des médias et les Muppets de Sesame Street. C’est prouvé. C’est mesurable. Et notre manière préférée d’en parler c’est à travers des histoires comme celles-ci.

A little girl cuddles and smiles with Karli

Salia sait ce que c'est que d'avoir un parent qui lutte contre l'addiction. Elle a trouvé des moyens de s'en sortir et maintenant elle aide d'autres enfants comme elle.

Salia a dix ans et vit à la maison avec ses soeurs, son papa et sa maman. Il n'était pourtant pas toujours possible pour eux d'être ensemble. Les deux parents de Salia souffrent d'addiction ; elle fait partie des 5,7 millions d'enfants vivant dans un foyer avec un parent souffrant de toxicomanie. Aujourd'hui, afin de venir en aide aux enfants et familles affectés par ce problème, Sesame Workshop a créé des outils gratuits. Ce contenu, met en scène certains des personnages fétiches de Sesame Street tels qu'Elmo ou Abby Cadabby, ainsi que leur amie Karli, une Muppet de 6 ans 1/2 dont la maman souffre d'addiction. Ces ressources, faisant parties de notre programme Sesame Street in Communities, offrent aux enfants les mots qu'ils ont le plus besoin d'entendre : Tu n'es pas tout seul. Nous allons t'aider. La toxicomanie est une maladie. Et comme chaque maladie, les gens qui en souffrent ont besoin d'aide pour aller mieux. Et surtout : ce n'est pas de ta faute. Quant à Salia, maintenant que ses parents sont de nouveau à la maison et en rétablissement, elle et sa maman s'exercent à la méditation, une technique les aidant à surmonter les situations difficiles. Salia aide même d'autres enfants à acquérir des compétences similaires leur permettant de gérer de grosses émotions.

Traverser des épreuves, c'est plus dur en famille - mais quand ils réussissent à s'en sortir, ils sont plus forts.

– Salia, 10 ans

Elmo et une petite fille, Islam, sourient en regardant à travers l’ouverture d’une tente

Islam vit dans le camp de réfugiés Zaatari. Elle rêve de devenir docteur quand elle sera grande.

Islam est née en Syrie, mais vit avec sa famille dans un camp de réfugiés en Jordanie. Plus de 30 millions d’enfants dans le monde ont dû quitter leurs maisons pour fuire conflits et persécutions tout comme Islam, et beaucoup d’entre eux n’ont pas accès à une éducation de qualité. C’est pour cela que nous avons fait équipe avec l’IRC et BRAC dans la zone d’action syrienneet au Bangladesh. Ensemble, nous apportons aux enfants réfugiés des outils d’éducation ludiques directement dans leurs communautés d’accueil, ce qui nous aide ainsi à les atteindre peu importe là où ils sont: que ce soit dans leurs logements et communautés, à la maternelle ou en clinique de santé, sur leurs téléphones portables ou à la télévision. Notre programme enseigne les bases scolaires et offre les outils socio-émotionnels nécessaires aux enfants pour comprendre leurs émotions et commencer à guérir de leurs blessures psychologiques. Nos personnages vont de ce fait partager avec eux des enseignements forts afin de les aider à surmonter leurs difficultés et à devenir plus résilients, aidant ainsi des millions d’enfants tels qu’islam à vaincre leurs traumatismes et à s’épanouir.

Je souhaite la même chose que toutes les mères. Je veux que mes enfants aient un avenir prospère.

- Une mère Syrienne vivant avec ses enfants dans le camp de réfugiés de Zaatari

Une petite fille et Abby Cadabby se font un câlin sur un fond rose

Ysenia et sa famille trouvent les difficultés de la vie quotidienne plus faciles à vivre grâce aux ressources sur l’autisme offertes par Sesame Street

Ysenia a été diagnostiquée avec l'autisme. C’est la benjamine de trois soeurs habitant dans une maison joyeuse et animée. Les gestes de la vie quotidienne peuvent être difficiles pour quelqu’un atteint d’autisme, mais Ysenia et sa famille ont trouvé des outils et ressources utiles grâce à notre initiative liée à l’autisme appelée “See Amazing in All Children”. Au coeur de l’initiative se trouve Julia, un adorable personnage de 4 ans aidant à montrer au monde que chaque enfant est unique et fantastique.

Alors, moi aussi, je suis fantastique.

-a demandé à une petite fille atteinte d'autisme après que sa mère lui a expliqué que, tout comme Julia, elle avait également reçu un diagnostic d'autisme

16%

Une fois plus grands, les enfants qui ont regardés Sesame Street ont des moyennes de classes 16% plus élevées que leurs camarades. Ils ont aussi 18% de chance en plus d’être employés, et 24% plus de chance en plus de devenir propriétaires d’une maison.

3.7M

Ce chiffre représente ⅓ de tous les enfantssyrienset le nombre d’enfants nés en Syrie depuis le début de la guerre.

52%

Une étude de reconnaissance démontre que 52% des adultes américains reconnaissent Julia, le premier personnage de Sesame Street souffrant d'un trouble du spectre autistique.

Nous serions ravis de vous tenir au courant de toutes les belles choses qui se passent à Sesame Workshop.

Merci pour l’inscription. À bientôt !

Big Bird fait un câlin à une petite fille

Laissez votre marque

Lorsque vous soutenez Sesame Workshop, vous pouvez avoir un grand impact dans la vie des enfants qui en ont le plus besoin, et ce toute l’année. Rejoignez-nous !

Votre généreuse contribution sera utilisée de la manière qui soulagera les besoins les plus urgents identifiés par Sesame Workshop. Pour les mentions légales, cliquez ici.